Des souris et des hommes

John Steinbeck / Gallimard

 » Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.
_ Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc.
Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l’autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.
_ Non, j’vous en prie, supplia-t-il. Oh, j’vous en prie, ne faîtes pas ça. Georges se fâcherait.
Elle se débattait vigoureusement sous ses mains…
_ Oh, j’vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. Georges va dire que j’ai encore fait quelque chose de mal. Il m’laissera pas soigner les lapins. « 
Le chef-d’oeuvre de John Steinbeck, Prix Nobel.
 » l’amitié informe et invincible nouée entre Lennie, le doux colosse innocent aux mains dévastatrices, et son copain Georges, petit homme aigu, a une beauté, une puissance de mythe  » (Joseph Kessel).

Lu / Entré en 2002

Laisser un commentaire

houdaprintemps |
Cavru et son patrimoine bât... |
NIMPORTNAWAK |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes histoires
| La trampa (entrée)
| Dinosaure & Dragons