Un homme qui dort

Georges Perec / Folio

 » Tu as vingt-cinq ans et vingt-neuf dents, trois chemises et huit chaussettes, quelques livres que tu ne lis plus, quelques disques que tu n’écoutes plus. (…) Tu es assis et tu ne veux qu’attendre, attendre seulement judqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à attendre. »

C’est en ces termes que le narrateur s’adresse à lui-même, Un homme qui dort, qui va se laisser envahir par la torpeur et faire l’expérience de l’indifférence absolue.

Lu / Un des premiers livres de la collection

Laisser un commentaire

houdaprintemps |
Cavru et son patrimoine bât... |
NIMPORTNAWAK |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes histoires
| La trampa (entrée)
| Dinosaure & Dragons