Nous étions des hommes

Frédéric Manning / Phébus

Un simple soldat (anglais) dans la Première Guerre mondiale.

Un grand livre oublié_ publié pour la première fois en Angleterre en 1929_, longtemps censuré, récemment réédité à Londres avec une préface enthousiaste de William Boyd…

Frederic Manning (1882/1935) ne demeure aujourd’hui qu’à travers ce seul livre, considéré naguère par certains (aux premiers rangs desquels Lawrence D’Arabie) comme l’un des meilleurs roman jamais écrits sur la guerre…et à qui les lecteurs de langue française viennent de faire_avec 70 ans de recul_ un triomphe inattendu.

« Le livre le plus beau et le plus noble que j’ai lu sur la guerre et sur les hommes qui l’a font. » Ernest Hemingway

« Un roman unique, extraordinaire: le plus beau, selon moi, de ceux qu’on a écrit sur la Première Guerre mondiale. » William Boyd

Lu / Entré il y a 3 ans

Laisser un commentaire

houdaprintemps |
Cavru et son patrimoine bât... |
NIMPORTNAWAK |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes histoires
| La trampa (entrée)
| Dinosaure & Dragons