L’homme pressé

Paul Morand / Gallimard

Pierre gâche tout, l’amitié, l’amour, la paternité, par sa hâte fébrile à précipiter le temps. A cette allure vertigineuse, il ne goûte plus ce qui fait le prix de la vie, ni les moments d’intimité que sa femme Hedwige lui ménage, ni la poésie des choses. Il se consume et consume les siens en fonçant vers un but qu’il renouvelle, chaque fois qu’il l’atteint. « A quoi reconnaître qu’on est arrivé si l’on ne s’arrête jamais ? » demande la sage Hedwige. Pierre saura trop tôt qu’il ne se hataît ainsi que pour arriver plus vite au rendez vous de la mort.

Lu il y a longtemps / un des premiers livres de la collection

Laisser un commentaire

houdaprintemps |
Cavru et son patrimoine bât... |
NIMPORTNAWAK |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mes histoires
| La trampa (entrée)
| Dinosaure & Dragons